Entre parent et parent. Le droit de garde

Le droit de garde vise à déterminer le lieu où va résider l’enfant après que ses parents ont décidés de divorcer ou de se séparer en considérant tous les éléments favorables au son bien-être, sa croissance, son éducation et son évolution. C’est en fonction de cela que le juge aux affaires familiales attribue la garde de l’enfant à l’un des parents.

 

Il y a deux types de garde au quels les enfants sont plus fréquemment soumis après la séparation de leurs parents.

 

La garde d’un des parents :

 

Si les parents n’aboutissent pas à un accord commun sur la garde de leurs enfants, la loi prendra en considération uniquement les intérêts de l’enfant en se basant sur tous les éléments qui lui serons favorables. Les parents seront appelés à fournir tous les arguments, documents et pièces renforçant leur droit de garde, y compris le témoignage de membres de la famille et de tierces personnes qui prouvent apporter avantage en faveur d’un des parents.

 

Après avoir méticuleusement étudié toutes les pièces fournis, le juge annonce sa décision en fixant la résidence de l’enfant chez un des parents. Et comme résultat, un des parents obtient le droit de garde. L’autre obtient le droit de visite et d’hébergement.

 

Il est à noter que l’enfant a le droit de s’exprimer et être entendu seulement à partir de l’âge de sept ans.

 

La décision prise par le juge peut être modifiée suite à de nouveaux éléments ou changement dans la vie familiale de l’enfants jusqu’à ce qu’il atteigne l’âge majeur.

 

La garde en alternance :

 

Généralement cette garde est réclamée par les pères qui ne souhaitent pas être éloignées de leurs enfants pour de longues périodes et être actifs dans leur vie et leur croissance.

 

Comme dans le premier cas, si les parents n’arrivent pas à se mettre d’accord sur ce sujet, je juge prend sa décision en se basant sur tous les éléments qui lui sont présentés.

 

Si la décision est prise en faveur d’une garde alternée, l’enfant aura droit à deux chambres, une dans chaque résidence des deux parents avec, en général, une semaine d’alternance chez chacun des parents.  

 

La décision peut également être modifiée à tout moment jusqu’à l’âge majeur des enfants.

 

La garde alternée est souvent critiquée par les psychologues pour enfants qui considèrent qu’avant l’âge de six ans les enfants doivent avoir un seul lieu d’attachement pour une croissance seine.  

 

Consulter en ligne un de nos spécialistes pour plus de détails.

 

 
 

Комментариев [0]

Ответить